,

Comment entrainer son chien pour le canicross

entrainer son chien

Entrainer son chien pour le canicross est un sujet qui n’est pas encore bien documenté et les seules sources que l’on pourrait éventuellement trouver proviennent du mushing.. Je vous avais déjà parlé des principes de bases pour entrainer son chien qui prenaient en compte l’aspect mental du chien lors des entrainements.

Au tour des aspects physiques maintenant!

Tout d’abord, je pars du postulat que la physiologie du chien fonctionne comme celle de l’homme. Je ne sors pas ça de ma poche mais je me suis d’abord basé sur la thèse de Virginie FOURIEZ-LABLEE présentée devant le DR GRANDJEAN « La quantité maximale d’énergie offerte au muscle lors d’un effort en fonction du temps a été établie chez l’homme (par Howald en 1974) mais on admet une courbe d’allure identique chez le chien » pour voir comment les chiens « fonctionnaient » par rapport à nous lors de l’effort. Il y a d’autres points qui sont également identiques chez les 2 espèces comme par exemple les structures du muscle strié squelettique ou encore la physiologie de la contraction musculaire..

Tout ça nous amène donc au vif du sujet: l’entrainement du chien!

Le but ici n’est pas de vous donner un plan d’entrainement pour votre chien, mais de vous expliquer les 4 différentes séances spécifiques que je mets en place avec mes chiens.

Pour l’entrainer en canicross, il va falloir améliorer 4 points: l’endurance, la VO2Max, la puissance et la technique.

L’endurance

C’est la fameuse sortie longue des coureurs à pied. C’est cette séance qui va permettre à votre chien de tenir la distance de course, de mieux récupérer et de pouvoir enchainer les distances de travail.

La distance doit se faire en fonction de votre objectif (canicross court/long, cani-trail,…) et vous devez impérativement y aller progressivement. Le mieux sur ce genre de séance est de le faire en libre. Prenez votre vélo ou allez-y à pied et faites des kilomètres (n’oubliez pas que l’allure de base de votre chien est de +/- 10km/h, donc si vous n’êtes pas capable de tenir cette allure à pied, le vélo est une bonne solution).

Les séances d’endurance représentent 50 à 70% du travail.

Personnellement je profite de ce genre de séances pour laisser Olaf faire un peu sa vie pendant que je roule ou cours.. C’est une séance de travail mais pour lui c’est du fun! Bon des fois j’avoue que je me passerais bien d’attendre que Monsieur-Olaf ait fini de chasser hihi!

Le musculation

Les séances de musculation se font sur des distances courtes. Ses séances servent principalement à développer la musculature et à habituer les chiens à devoir tracter une charge (en gros, c’est vous la charge :D)

Pour développer la musculation, j’utilise soit une trottinette soit le vélo. Je peux varier la charge à tracter en aidant ou pas mon chien.. Je peux également utiliser le dénivelé du terrain pour le faire travailler en montée. Cet entrainement comportera de nombreuses pauses dès que votre chien faiblira. Ce sera en quelque sorte du fractionné.

Attention: je ne conseillerais pas ce genre de séances pour des petits chiens. Pour la trottinette, par exemple, je n’en ferais qu’avec des chiens qui pèsent minimum 15-20 kgs (ceci n’est pas une vérité absolue, chaque chien est différent, soyez logique quant aux capacités de votre loulou). Si vous souhaitez quand même travailler la puissance sur de petits chiens, privilégiez le vélo avec et sans aide de votre part en vous assurant que la ligne soit toujours bien tendue sur de courtes distances.

La VO2Max

Développer la VO2Max d’un chien va lui permettre de tenir des intensités élevées. Ces séances se font sur des distances courtes (3 à 8 km) avec une progressivité en fonction de l’état de forme de votre chien.

Ces séances sont comme nos séances de fractionnés. Le vélo est la seule possibilité pour faire ce genre d’entrainement. Il s’agit de faire courir notre chien au galop tout au long de l’entrainement. Dès qu’il passe au trot, on s’arrête et on attend qu’il veuille repartir. Sur ce genre de exercice, on va aller sur des parcours plats/roulants avec un minimum de dénivelés.

La technique

Personnellement, j’entraine la technique en canicross avec mon groupe Vie De Chien – Canicross Basse-Meuse.

Quand je parle de technique, je parle de travailler:

  • les départs,
  • les arrivées,
  • les dépassements,
  • les ordres de base,
  • ordres spécifiques (comme le fait de ralentir, se mettre derrière pour les descentes, etc.),
  • les montées/les descentes,
  • etc.

Ce genre de séance est un « plus » dans l’entrainement mais peut faire une grande différence lors des courses. On travaillera plus la technique au début de sa « carrière » pour avoir de bonnes bases mais il faudra continuer de la travailler tout au long de sa vie. Avoir un chien qui connait bien son travail est tellement plaisant quand on court!

Pour les débutants

Si vous venez de commencer le canicross, vous n’allez sans doute pas faire tout ça. Le seul conseil que je puisse vous donner est de prendre votre chien avec dans vos sorties. Vous allez sans doute travailler votre endurance en premier lieu en y allant progressivement. C’est donc l’idéal pour commencer le sport avec votre chien!

Recommandations

N’oubliez pas de garder en tête que cette activité doit rester un plaisir pour vous et votre chien. Ne tombez pas dans le travers des résultats en mettant le bien-être de votre animal de coté! N’en faites surtout pas trop pour ne pas tomber dans un « surentrainement » qui serait contre-productif aussi bien physiquement que mentalement. Jaugez toujours son envie de courir par le simple fait de se mettre en tenue de sport ou en lui montrant son harnais. Vous verrez de suite s’il en a envie ou non 😀

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.